En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. Pour en savoir plus ou modifier vos paramètres
C comme Calibel, CEKAL, Colombage, Credit d'Impot

CALIBEL
Isolation thermique et acoustique des murs de façade et des murs séparatifs(escaliers, ascenseurs, couloirs..) pour le neuf et la rénovation en tertiaire et résidentiel, habitation individuelle ou ERP.

tl_files/Evolubat/photos lexique/calibel-isolation-thermique-acoustique-des-murs.jpg

Caillebotis
Treillis de bois servant de plancher amovible pour une terrasse.

CB 71
Règles de calculs et de conception et de dimensionnement des charpentes en bois et assemblages référencé comme norme NF P 21-701, de 1971.

CEKAL
Organisme certificateur des vitrages, qu’ils soient isolants, feuilletés ou trempés. Il s’agit d’une association loi 1901, créée en 1989, qui délivre des certificats de qualification aux transformateurs de verre plat sur la base de contrôles et d'essais réalisés dans leurs centres de production. Cekal certifie notamment la résistance à la pénétration de l'humidité des joints d'assemblage, les performances acoustiques et les performances thermiques.
Un vitrage certifié peut porter une mention libellée comme suit :
"Verso 11 S2 CEKAL 980 + extension"
. Verso correspond à la marque commerciale
. 11 correspond à l’année de fabrication
. S2correspond au semestre de l’année en question
. la mention CEKAL indique que le vitrage est certifié.
. 980 correspond au numéro du centre certificateur.
. L’extension va indiquer de quel type de verre il s’agit, son usage éventuel et sa classe de performance.
Les extensions concernant le verre isolant sont V (vitrage extérieur collé), R (rénovation), E (résistant à l’ensoleillement), AR (acoustique renforcée) et TR (thermique renforcée).
Les extensions concernant le vitrage feuilleté proposent deux échelles selon la classe de performance. Une échelle qui va de P1 à P8 correspondant à la classe de performance pour la protection des personnes anti-infraction et anti-vandalisme (plus le chiffre est élevé, meilleure est la performance) et une échelle qui va de C1 à C5 correspondant à la classe de protection contre les armes à feu.
Deux extensions concernent le vitrage trempé : VT (vitrage trempé) et VD (vitrage durci).
Isolation acoustique
L’isolation acoustique des vitrages est libellée de AR1 à AR6 en fonction de leur classement : AR1 pour une isolation courante, dite de classe 1, à AR6 pour une isolation renforcée dite de classe 6.
Pour les certifications Cekal consulter les listes sur leur site : http://www.cekal.asso.fr

Chaînage
Élément en béton armé périphérique reliant les angles verticaux entre eux ainsi que la partie supérieure d’un ouvrage.

tl_files/Evolubat/photos lexique/chainage.jpg


Chandelle
Pièce de bois verticale soutenant une autre pièce horizontale.

Chanlatte
Pièce de bois de section triangulaire souvent placée sur la sablière ou les pannes posées d'aplomb, pour rattraper la pente du toit et recevoir les chevrons.

Chanvre (cannabis sativa ou chanvre textile)
Plante à la croissance rapide dont les fibres de la tige servent à la réalisation de matériaux isolants pour la construction. La laine de chanvre en rouleau offre de nombreux avantages : elle est légère, imputrescible, n’est pas comestible par les insectes et rongeurs et ses qualités thermique et acoustique sont intéressantes. Elle est souvent utilisée pour l’isolation des murs de maisons ossature bois et maisons bioclimatiques. Il existe aussi des panneaux destinés aux rampants de toiture ou aux planchers.

tl_files/Evolubat/photos lexique/chanvre.jpg
Chape sèche
La chape sèche est flottante et légère se pose sans eau. Elle est constituée de deux couches de plaques de plâtre spéciales particulièrement résistantes au poinçonnement, assemblées entre elles sur chantier.
Elle est mise en œuvre généralement sur une forme d’égalisation constituée de granules isolantes permettant la mise à niveau des sols déformés.

tl_files/Evolubat/photos lexique/chape-seche.jpg
Charges climatiques
Charges principalement dues aux effets du vent et de la neige sur la structure. Les valeurs à prendre en compte pour le dimensionnement des différentes pièces de bois sollicitées sont définies par les NV 65 et N 84. (et révisions)

Charges d'exploitation
Charges dues aux éléments de mobilier et à la fréquentation humaine sur une structure (plancher). Les valeurs à prendre en compte pour le dimensionnement des différentes pièces de bois sollicitées sont définies par la norme NF P 06-001

Charpente
Assemblage de pièces de bois, formant la toiture d'un bâtiment.
Charpente : assemblage dont les membres constituent l’ossature d’une construction
La charpente comporte plusieurs fermes, ce qui permet de répartir le poids du toit en lui assurant la rigidité nécessaire pour résister aux pressions extérieures

Châtaignier
C’était l’arbre à pain des campagnes au sol ingrat. La châtaigne nourrissait les hommes et les animaux, le bois servait à tous les usages, du piquet au meuble, du tonneau à la charpente.
Jaune fauve ou brun clair, son bois ressemble au chêne, mais il est un peu plus terne et sans maillure. Son fil est plutôt droit et son grain grossier s’assortit de zones poreuses. L’aubier est plus clair, très mince, 2 à 4 cernes, mais nettement distinct.
Le châtaignier a des caractéristiques voisines de celles du chêne. Il est néanmoins plus élastique et se fend plus facilement. C’est un bois qui travaille peu et sa forte teneur en tanin le protège des insectes xylophages et des champignons. Une charpente en châtaignier n’abrite pas d’araignées, dit-on ! Par contre, il se tache facilement, par décoloration à l’eau ou par réaction avec les métaux ferreux. Utiliser des vis et des clous traités anticorrosion.
Bois de charpente très apprécié, on le trouve aussi en piquets pour les vignes, et la tonnellerie l’utilise toujours. Les menuiseries extérieures en châtaignier se passent de traitement si elles ne comportent pas d’aubier, tout comme les bardages et les lambris extérieurs. A l’intérieur, parquet, meuble et aménagement en bois apparent offrent un joli décor.
Plus facile à travailler que le chêne, le châtaignier se prête bien à tous les travaux d’usinage, de façonnage et de finition. Attention, le tanin se dissout au contact de l’eau et le bois se marque d’auréoles difficiles à faire disparaître. On a donc tout intérêt à le protéger avec un bouche-pores

tl_files/Evolubat/photos lexique/chataignier.jpg
Chêne
Le chêne noble par nature
Considéré comme un bois résistant et rigide, il est dur à mi-dur, et son fil est droit, sans ondulation importante ni contre-fil.
Les utilisations sont multiples, le parfum des futs de chêne anoblit un grand nombre d’alcools et de vins.
Les menuiseries extérieures et intérieures, le placage, l’ameublement, la décoration, etc., mais c’est en charpente, parquet et escalier qu’on le trouve le plus souvent.

tl_files/Evolubat/photos lexique/chene.jpg
Chéneau
Canal métallique posé à la bordure du toit pour recueillir l’eau de pluie et la déverser dans le tuyau de chute (gouttière).

Chevêtre
Vide laissé dans un plancher ou une charpente pour le passage d'un escalier ou d'une cheminée.

tl_files/Evolubat/photos lexique/chevetre.jpg
Chevron
Pièce de charpente à section moyenne ( 8 cm x 8 cm ou 6 cm x 8 cm ) posé dans le sens du rampant directement cloué sur les pannes de couverture et recevant les liteaux qui soutiennent les éléments de la couverture.

tl_files/Evolubat/photos lexique/chevron-charpente.jpg
Clin
Élément constitutif d’un bardage posé à recouvrement horizontale, verticale ou de biais.
C’est une des techniques de pose de bardage - à clin - chaque lame vient recouvrir celle en dessous de quelques millimètres. Ce mot est devenu synonyme de bardage au fil du temps - la pose de clin.

tl_files/Evolubat/photos lexique/clin-bardage.jpg
Cloison
Paroi verticale de distribution des locaux et de séparation verticale entre les volumes intérieurs
Cloisons structurelles : participent à la résistance de la construction

Clos-couvert
Correspond à l’étape de construction d’une maison où après la dalle et les murs porteurs, ont été posés les huisseries extérieures (portes, fenêtres) et le toit. Cette étape est aussi appelée hors d’eau hors d’air.

Coefficient de sécurité
Coefficient de réduction à appliquer à une contrainte caractéristique pour en déduire une contrainte admissible (pour le bois 2.75)

Colombage
Les constructions à colombage sont des techniques de construction bois propres à certaines régions dont le principe consiste à laisser apparent à l’extérieur, les poteaux et poutres en bois constituant la structure porteuse du bâtiment.

tl_files/Evolubat/photos lexique/colombage-construction.jpg

Combles
Ensemble charpente couverture donnant la forme et le volume de la toiture d’un bâtiment
Ils peuvent être aménageables, habitables ou perdus.

Congé
Moulure dont le profil creux en forme de quart de cercle est l'inverse de celui de la moulure dite en quart de rond.

Connecteur
Plaque en tôle d'acier servant à assembler deux bois munie de dents embouties assurant la transmission des efforts.

Contrefiche
Pièce de bois oblique reliant l'entrait d'une ferme ou fermette à son faîtage et l’entrait à l’arbalétrier.

tl_files/Evolubat/photos lexique/contrefiche.jpg
Contrelatte
Pièce de bois de petite section fixée sur l'ossature et servant à fixer des éléments de couverture ou de bardage en créant une lame d'air.

COS
Abréviation de « Coefficient d’Occupation des Sols » qui régie la surface habitable constructible sur un terrain  

COV
Abréviation de « Composés Organiques Volatiles » substances émanant des matériaux de construction, de l’ameublement et de la décoration, que l’être humain respire au détriment de sa santé, certains étant cancérigènes (formaldéhyde, toluène, benzène, tétrahydrofurane, trichloréthylène, oxydes d’azote …)

Contreplaqué
Panneau composé de feuilles de placage de bois, disposées en plis superposés, croisés et collés.

Contreventement
Pièces de bois ou panneaux servant à assurer la stabilité d'un ouvrage contre la poussée horizontale du vent ayant pour fonction de stabiliser le bâtiment.

Coyau
Petit chevron placé en bas de versant pour changer la pente d'un toit.

Crédit d’impôt
En faveur des économies d’énergie et du développement durable.
Le crédit d’impôt sur le revenu est accordé aux personnes physiques, occupants d’une résidence principale (propriétaire ou locataire), lorsque les équipements sont posés et facturés par une même entreprise.  Il est prorogé jusqu’au 31/12/2012.
Le plafond des dépenses reste fixé à 8 000 € pour un célibataire, veuf ou divorcé, et à 16 000 € pour les personnes mariés (ou liées par un PACS), majoré de 400 € par personne à charge.
Toutefois, il s’applique désormais sur une période de cinq années consécutives (entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2012). Certains contribuables pourront ainsi bénéficier du plafond à deux reprises

Crémaillère
Limon découpé suivant le profil inférieur des marches.

Croix de St. André
Croix de bois ou de métal reliant les quatre angles d'un cadre pour en éviter sa déformation.

C.S.T.B. (centre scientifique et technique du bâtiment)
Établissement public qui effectue des recherches et mène des études dans le domaine de la construction et du logement (santé, sécurité, développement durable…). Grâce aux équipements de ses laboratoires, il teste les nouveaux matériaux et délivre des avis et agréments techniques.

C.T.B.A. (centre technique du bois et de l’ameublement)
Organisme dont la mission est d’offrir un appui technique aux professionnels de la filière bois (essais, normalisation et certification). Il œuvre aussi dans le domaine de la recherche, du développement (financement) et de la formation.

CTBX
Label des contreplaqués aptes aux emplois extérieurs. Ce label garantit le collage phénol-phormol résistant à l'humidité et aux intempéries.

Revenir